Concept

André Manoukian et Pascal Armand relèvent le pari de créer en plein cœur de Chamonix une Maison des Artistes, avec un club de Jazz, un studio d’enregistrement et un label discographique.

Chamonix est un lieu idéal de création, à la fois dans le monde et loin du fracas.
La montagne est source d’inspiration, de célébration, de rassemblement.

André Manoukian

Face au Mont-Blanc sur son tumulus, vestige physique témoignant du passé glaciaire de la vallée de Chamonix, cette maison originale chargée d’histoire ne demandait qu’à retrouver son âme et pouvoir offrir à nouveau aux Chamoniards des moments inoubliables. Le projet s’appuie sur le caractère architectural très particulier de la maison.

La Villa des Améthystes, appelée plus tard la Tournette, a été construite en 1926 par l’architecte Debry pour les frères Joseph et Jules Couttet, tous deux fils de François Couttet dit Baguette, fondateur du «Grand hôtel Couttet et du Parc». Cette villa atypique se rattache au style art nouveau par sa composition et sa forme originale. D’une superficie totale de 450m², elle est édifiée sur 5 niveaux et est composée de multiples pièces aux formes très diverses.
La girouette, toujours présente au sommet de la maison, représente deux petits personnages à ski. Elle est une évocation des deux frères Couttet rapportant de Norvège, avec Michel Payot, le ski et sa pratique dans la vallée de Chamonix.

Après avoir appartenu à Mme Aimée Barrat (veuve Joseph Couttet), à M. Jacques Salmon et son épouse Mme Denise Barrat, à Mme Marie-Pierre de Cossé-Brissac, la Tournette est achetée par Maurice Herzog, maire de Chamonix-Mont-Blanc de 1968 à 1977. Ce dernier en reste propriétaire jusqu’en 2000, date à laquelle la mairie de Chamonix, exerçant alors son droit de préemption, rachète la maison et le parc attenant. Maurice Herzog conservera la jouissance des lieux jusqu’en 2002.

 

Histoire de la villa

La Villa des Améthystes, appelée plus tard la Tournette a été construite en 1926 pour les frères Couttet et achetée ensuite par Maurice Herzog. Elle est aujourd’hui un lieu incontournable de la création musicale au pied du Mont-Blanc. Voici l’histoire d’une maison atypique racontée par Christine Lasserre (guide conférencière) et Mme Herzorg.

Résidence d’artistes

La Maison des Artistes, résidence d’artistes dédiée à la création musicale, propose dans un parc situé en plein cœur de la ville un outil d’exception, avec des chambres pouvant accueillir jusqu’à 8 musiciens.

La mise à disposition du studio d’enregistrement est gratuite, ainsi que l’hébergement, pour mener à terme un projet musical pendant une durée de 8 jours. En échange, les artistes rôdent leur création dans le Club le vendredi et le samedi, en offrant des concerts à un public averti.
Les musiciens conservent la propriété de leurs masters.

Technique


Doté du matériel d’enregistrement le plus performant et d’un aménagement acoustique permettant d’enregistrer les concerts live ainsi que de véritables productions phonographiques, le studio est composé :

  • d’une régie,
  • d’une cabine de prise,
  • d’une cabine de prise de voix,
  • d’un salon «convertible»,
  • d’une scène située à l’étage du Jazzclub, au-dessus de la régie et du salon.


Le salon et la scène sont reliés à la régie ce qui permet de les utiliser comme salles de prise et de pouvoir enregistrer tout concert avec une qualité professionnelle. Le complexe est équipé d’enceintes de diffusion dans les pièces maîtresses de la maison, ce qui permet d’écouter la session d’enregistrement ou bien le concert.

Équipement du Studio

Console : Neve VR48
Écoutes : ADAM S3X-H
Enregistreur : Pro Tools HD9, interface 32 in/out

DI Box

1x Avalon U5
6x BSS AR 133